Partagez ce contenu

facebook
Fermer
facebook
Fermer
Tweeter
Fermer
google
Fermer

Le magazine particuliers

3 façons d’épargner responsable et durable

Vous êtes sensible aux enjeux environnementaux ? Vous souhaitez que votre épargne serve à financer des activités écologiques, responsables, solidaires ? Voici trois solutions pour que votre épargne serve vos aspirations et améliore le monde !

Imprimer cet article

Luttez contre la précarité énergétique avec le LDDS

Le livret de développement durable et solidaire (LDDS) remplace le livret de développement durable (LDD). C’est un produit d’épargne rémunéré dont les fonds sont disponibles à tout moment.

Limité à deux LDDS par foyer fiscal, les sommes placées sur ce livret réglementé participent au financement de logements sociaux, à la réhabilitation d’habitats anciens, à la construction de logements pour des personnes handicapées ou encore d’infrastructures durables.

Pour l’ouvrir, il vous suffit d’un versement initial de 15 €. Les versements suivants sont laissés à votre appréciation. Comme les autres livrets réglementés, les intérêts perçus sont totalement exonérés d’impôts. Vous pouvez placer jusqu’à 12 000 euros sur un même LDDS.

Vous aimerez aussi notre article : Et si vous donniez du sens à votre argent ?

Mettez de l’investissement responsable dans vos portefeuilles

Au sein de l’enveloppe fiscalement avantageuse de l’assurance vie ou d’un Plan d’épargne en actions (PEA), vous pouvez choisir d’orienter une partie de votre capital vers une économie plus responsable et plus soucieuse de l’environnement. Il vous suffit de sélectionner des fonds dits « ISR » (investissement socialement responsable).

Ces fonds :

  • D’une part investissent dans des entreprises sélectionnées en fonction de critères extra-financiers, respectant des bonnes pratiques environnementales, sociales et de gouvernance.
  • D’autre part, ces fonds excluent des investissements dans des entreprises ou des pays ne respectant pas certaines normes ou conventions internationales (fabricants d’armes par exemple…).
  • L’investissement ISR peut également viser des entreprises du secteur des technologies « vertes », par exemple des producteurs d’énergies non-fossiles.
    Un fonds ISR fonctionne comme un fonds traditionnel et présente des performances comparables.

Encouragez l’économie sociale et solidaire

Votre assurance vie peut également servir à alimenter des fonds dits solidaires. Ceux-ci consacrent jusqu’à 10 % de leurs encours au financement de l’économie sociale et solidaire (ESS), à travers des entreprises, des coopératives ou encore des associations dont l’activité conjugue performance sociale ou environnementale et performance financière.

Certains fonds solidaires vous proposent également de donner 25 % à 50 % de vos intérêts à des entreprises du secteur de l’ESS.

Bon à savoir
Amundi, société de gestion du Groupe Crédit Agricole, propose un certain nombre de fonds pour investir durable et responsable, notamment le Fonds commun de Placement Valeurs Durables.

Uni Editions - avril 2018

Article à caractère informatif et publicitaire.

Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.

Imprimer cet article